C'est la vie !

Avez-vous déjà eu droit à cette réplique, qui se veut le point final d’un échange ? Comme si tout était dit : « Que veux-tu, c’est la vie ! ». Souvent cela clôt une discussion difficile sur les tourments vécus par l’une des parties. De ces discussions où, en écoutant l’autre raconter ses malheurs, on n’a pas de mots, pas de conseil, pas de contre-exemple à offrir. On est juste perdu, apeuré parfois par cette détresse humaine, par ces sentiments mis à nu. Alors comme on se sent inutile, on croit réconfortant de lancer, comme une excuse à l’innommable : « Que veux-tu, c’est la vie ! ».

Un amour s’éteint brusquement parce que Monsieur est tombé amoureux d’une autre ? « Que veux-tu c’est la vie ! ». Un accident fauche en plein élan une jeune maman aimante ? « Que veux-tu, c’est la vie ! ». Le 15 juillet dernier, cela résonnait à mes oreilles…

Parfois c’est le protagoniste lui-même qui dit cette phrase, comme étourdi par l’abîme de ses émotions, par l’océan de douleur qui le submerge. Comme si cela amenait une raison, une réponse au « pourquoi ? »

mylene_doleans_coaching28_c_est_la_vie_2Mais que veut-elle dire d’autre cette phrase, que, « finalement, je ne contrôle rien » ? Et c’est tellement horrible, tellement injuste, tellement angoissant !

Laissez-moi exprimer ma colère ! Écoutez ma hargne, je dois vomir ma douleur ! Je n’ai pas besoin d’un conseil, ni d’une réponse, j’ai juste besoin d’exprimer la noirceur de mes sentiments.

Il n’y a pas de raison, pas d’excuse à ce que je vis. Inutile d’en chercher ! Offrez-moi juste une oreille, une épaule. Quand le poison sera hors de moi, je pourrai me rappeler les jours heureux. Je pourrai repenser aux moments de bonheur, à tout ce que j’ai appris, compris, à tout ce que je suis grâce à ce que j’ai vécu et aux personnes qui étaient sur ma route ! Car je crois que c’est cela, la vie. Une succession d’expériences dont il m’appartient de tirer le meilleur et d’accepter le pire. Je suis une coquille de noix ballottée par les flots, mais cette coquille renferme des trésors. A moi de ne pas l’oublier !

Vous en pensez quoi?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *